QUI SOMMES-NOUS?

Dès le mois de juin 2011, des indignés venant de tout le canton se sont réunis à Lausanne. Cependant, c’est à partir de la manifestation du 15 octobre que notre mouvement a pris sa forme actuelle. Le 15 octobre marque en effet un tournant majeur pour beaucoup d’indignés dans le monde. En réunissant plusieurs millions de personnes, cette manifestation mondiale a marqué beaucoup d’entre nous. Touchés par ce rassemblement, nous avons alors décidé de nous retrouver localement afin d’y donner une suite.

L’émotion du moment et le sentiment d’indignation nous ont ainsi unis et, lors de la mise en commun de nos valeurs, de nos regards, de nos rêves et de nos espoirs, nous avons alimenté le feu qui nous anime et décidé de nous investir avec les moyens que nous possédions dans différents projets entrant en accord avec notre conception de ce que peut être le monde de demain.

Nous, indignés vaudois avons décidé de partager une vision commune : celle d’une utopie où chacun a la place qu’il a choisi, celle du partage, du respect, de l’humanisme et de la solidarité.
Dans la mesure de nos possibilités nous travaillons à créer une chaîne afin de donner plus de poids à nos contestations. Dans toutes les batailles même pacifistes, l’Unité a créé l’évolution.

Dans la société actuelle, les valeurs prônées telles que le pouvoir, la surconsommation, l’individualisme poussé à son paroxysme par la compétitivité enseignée dès le plus jeune âge, ne laissent plus la possibilité à l’humain de s’épanouir, ni de trouver sa voie.

Nous sommes de plus en plus nombreux à prendre conscience que le système ne comble plus les besoins réels de notre société. Alors que le nombre de sans emplois et de personnes en situation précaire est en forte augmentation, que d’autres sont surchargés par le travail, que les salaires ne permettent plus d’offrir forcément ce que nous pouvons appeler une vie décente; il est vital d’offrir une alternative à cette dépendance aux systèmes des sociétés actuelles. Il faut réagir contre ces défaillances et s’offrir une indépendance réelle. Indépendance ne doit pas être pris dans le sens de rejet total ou d’anarchie, mais bien dans le sens de nos capacités à nous occuper de nous-mêmes au lieu de laisser d’autres penser et agir pour nous.

Part son unicité, chacun d’entre nous possède une richesse, sa propre richesse intérieure, qu’il potentialise par l’acquisition de connaissances et de compétences, tout au long de sa vie. Actuellement non reconnues par la collectivité, elle représente malgré tout une monnaie d’échange essentielle. Tout a un prix bien sûr, mais la valeur est celle que nous voulons bien lui donner. Ce moyen d’échange existait déjà à l’ère du troc et fonctionnait parfaitement.

Pour cette raison, Occupy Vaud a décidé de soutenir activement les Services d’Echanges Locaux aussi appelés (SEL) et particulièrement celui de la ville de Lausanne, dissout il y a peu. Ce système d’échange a fait ces preuves dans d’autres villes et régions, dans le monde même,  il permet une revalorisation de notre personne et donc de créer une collectivité solidaire dans le respect de ce que nous sommes.

C’est donc sur l’axe du « comment vivre autrement », en s’appuyant sur la créativité humaine que nous avons réfléchi. Mettant bout à bout nos réflexions, nous tâchons de développer et d’expérimenter afin de trouver des solutions concrètes pour vivre en accord avec nous, l’autre et notre environnement. Nous soutenons donc la protection de l’environnement par le biais entre autres de l’agriculture de proximité. En effet, ce mode de consommation permet de revaloriser l’agriculture locale en lui redonnant vie, tout en sachant ce que nous consommons.

Rejoignez-nous chaque dimanche, par beau temps, à l’amphithéâtre du Parc de Montbenon à Lausanne. Nous nous rassemblons à 14h30 jusqu’à environ 17h30 pour discuter de différents thèmes et mettons en commun nos idées et nos solutions pour améliorer les choses, que ce soit dans notre vie de tous les jours mais aussi pour la mise en place d’actions de soutien et de sensibilisation. Chaque individu est le bienvenu pour proposer ses idées, exprimer ses observations sur le monde qui nous entoure, et partager des informations diverses
Résolument constructif, ces rencontres ont pour objectif de faire converger les forces et les compétences de chacun vers la construction d’un monde qui corresponde plus à notre image à TOUS.
Apartiste, areligieux, mais non dénoué de foi, notre mouvement croit véritablement qu’il est possible de donner une nouvelle conscience.

Comments
8 Responses to “QUI SOMMES-NOUS?”
  1. brwg420 says:

    Solidarite et commencement d’actions dans le canton de Vaud depuis Coppet! On prepare un occupycoppet ici aussi!

  2. occupyjura says:

    Salut les indignés vaudois !

    Je souhaiterais simplement savoir si vous aviez prévu une manifestation à l’occasion de la deuxième vraie journée mondiale, le 12 mai prochain. Je me dis que dans une ville comme Lausanne, il doit quand même y avoir moyen de réunir quelques centaines de personnes pour cette journée exceptionnelle, non ?
    Il y aura aussi le projet de grève mondiale le 15 mai, mais je ne compte pas trop sur le peuple suisse pour rentrer dans ce genre de machins. ^^

    De notre côté, nous essayons d’organiser un truc à Delémont. Attention, notre blog est pourri, pour le moment. Attendez peut-être une ou deux semaines avant de le visiter. 🙂

    À bientôt !

    • occupyvaud says:

      Bonjour,

      Excuse nous de te répondre seulement maintenant mais il y a eu quelques temps de mise en place à présent l’association NOUS VAUD est crée par le mouvement OCCUPY Vaud et des nouvelles suivront bientôt.

      Pour le 12 mai nous y pensons sérieusement, nous avons un événement prévu le 13 mai avec nottament Alexandre Jollien.

      Avec toutes nos excuses.

      Dignes salutations
      @bientôt

      Association NOUS VAUD
      Pat Rice

      • occupyjura says:

        Il n’y a pas de quoi ! C’était juste pour prendre un peu la température chez les indignés Suisses. 🙂
        Si ça se trouve, on se joindra à vous pour d’autres dates…

        Bonne continuation et bon printemps 2012 !

        Joachim

  3. Bonjour les indignés,
    Votre site s’est nettement amélioré depuis mon dernier passage, aussi, je suis très heureux d’avoir choisi de ne point poster, lors de mon dernier passage, ma très longue liste de perspicaces critiques pour vous témoigner ma confiance. J’ai eu raison une fois de plus.

    Beau boulot! Bravo.

    Si ce n’est un petit, très petit détail, quelques lignes plus haut.

    Vous cherchez des partenaires pas dénoués ou dénués?

    Pour ma part, je préfère nettement les seconds. Ceux qui ne sont pas liés à leur foi, sont tellement insipides.

    Zut! Je me suis encore laissé emporté par mon irrépressible besoin de critiquer.

    Et c’était pas le sujet du jour.

    J’ai une question.

    Je peux la poser ici?

    Combien êtes vous à vouloir réellement occuper quelque chose?

    Si je demande ça, c’est parce que j’ai concocté un plan génial, qui permettrait à une poignée d’Hommes de créer un vrai état de liberté.

    Mais, faudrait quand même être assez nombreux, pour disposer de suffisamment de compétences différentes, et pour pouvoir se permettre de revendiquer un territoire confortable.

    Combien parmi vous, sont prêt à engager leurs vies à la création d’un monde meilleur?

    Combien?

    Nous, on est quatre, dès la mi mai.

    Et vous?

    J’ai droit à une autre question?

    Sinon, ben, faut pas vous inquiéter, surtout pas. J’ai l’habitude d’écrire dans le vide. Je fais ça depuis 6 ans à raison de quelques heures tous les jours. Ou presque, … des fois, j’ai la gueule de bois. Trois ou quatre fois par année. Des fois, j’atteint mes limites énergétiques. Trois ou quatre fois par année. Des fois, il y a des urgences familiales. Trois ou quatre fois par année. …

    Enfin, bref, … des fois on me fout la paix, et je peux m’offrir le luxe de m’écouter penser.

    J’aime bien écrire. Certains Anonymous ont pensé que ce n’était pas un crime. Ils m’ont demandé de faire une petite lettre au conseil d’abrutis qui se prennent pour des sages, alors qu’ils n’ont pas été foutus de nous prévenir que la saloperie ACTA menaçait de fondre sur nous.

    On va en faire un site, aussi, je me demandais si vous aussi, vous trouvez qu’ACTA pue, et si vous voudriez nous soutenir en nous permettant d’ajouter un lien vers ici, dans notre petite liste d’amis persos?

    Evidemment, lorsqu’il sera en ligne, nous apprécierions d’autant plus que vous veniez co-signer notre requête.

    Mais, ça, personne ne vous y oblige.

    Je vous souhaite libre. Avant tout: LIBRES.

    Rien ne m’a été plus précieux, qu’elle en cette vie.

    Vive la liberté. Personne n’arrivera jamais à l’effacer du coeur des miens.

    Il y a quelque part en Suisse, à côté de chez nous, un village agréable, dont le nombre d’habitants est juste un peu moins inférieur, au double de motivés que nous arriverons à soulever, et qui n’attend que nous, pour connaître enfin la joie de voir la liberté l’envahir.

    C’est mon dernier rêve. Le plus beau que j’aie jamais fait.

    J’espère que celà saura vous convenir en échange du plaisir que j’ai eu à prendre connaissance de votre carte de vi-site.

    Surtout, si vous n’êtes pas parvenu à me lire en entier, ne vous sentez pas coupable. La culpabilité, ça pue, lorsque s’ouvre le troisième oeil.

    La prochaine fois, je vous cause d’un sujet nettement plus joyeux: Ma mort.

    Allez en paix.

    Baron de Saint-Damat
    http://www.lionsfamily.ch
    http://www.allvisibility.net

    et tout prochainement: http://www.viapopuli.ch

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: