Indignés ? Oui. Nous savons pourquoi. Mais nous sommes au stade de la réflexion.

Indignés ? Oui. Nous savons pourquoi. Mais nous sommes au stade de la réflexion.
Il s’agit d’avoir les idées claires sur les buts et sur les objectifs de notre mouvement. Ensuite il faut les exprimer et communiquer convenablement, entre nous et avec ceux qui sont à l’extérieur. Nous devons rédiger notre charte, nos statuts, nos intentions. Nous sommes obligés de nous exprimer de différentes manières. Notre message s’adresse à chaque homme et aux collectivités. Il recouvre un caractère privé et publique, mais son contenu doit parler à l’homme de l’homme et de sa vie. Le but est de provoquer une prise de conscience de la réalité qui devrait permettre à chacun de parcourir le chemin avec ses semblables, en accord avec ce qui l’entoure, conscient de faire partie de ‘cette belle famille de plantes et d’animaux’.
Ce que je viens d’écrire pourrait être suffisant, comme projet, car tout le reste en découle.
On peut définir les grands principes, préciser, détailler. Et cela tout de suite ou en chemin. D’une manière ou d’une autre, c’est très bien. Moi j’ai beaucoup de peine à définir les choses dans l’immédiat, même en sachant qu’on peut toujours intervenir pour apporter des améliorations.
J’aimerais juste faire quelques brèves réflexion personnelles sur le terme ‘démocratie’ pour savoir ce que les ‘indignés’ en pensent.
Pour moi ce terme est inapproprié et trompeur et trop associé au capitalisme. Il faudrait l’abandonner et parler plutôt de solidarité, par exemple. Ce qui, à première vue, nous éloigne des régimes politiques et des systèmes économiques. Mais ce n’est pas le cas : il s’agit de les réinventer pour redonner la parole au peuple. A l’heure actuelle nous ne savon pas comment y arriver. Mais, une fois en route, nous trouverons les solutions. Que ces solutions n’existent pas, pour le moment, ne signifie pas que nous devons accepter l’inacceptable. C’est bien le sens de notre mouvement, il me semble.
Pour l’instant, l’effort de réflexion se bornerait à la reconnaissance de ce qui est bon à prendre et de ce qui est à rejeter dans l’état actuel des choses. Avec l’action conséquente, évidemment. Sans se perdre dans des actions de peu d’envergure qui ne feraient que dissiper notre énergie. Tout en appuyant les actions individuelles de nos membres qui pourront toujours compter sur notre soutien, voire notre présence.

Lucio

Advertisements

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s

%d bloggers like this: